top of page
AdobeStock_263911828_edited.jpg

RACINE

Genèse du projet :

Au cours des dernières décennies un nombre conséquent d’adoptions internationales a eu lieu de l’étranger vers la France. Les personnes adoptées dans les années 80, 90 ou encore au début des années 2000 sont de plus en plus nombreuses à ressentir le besoin légitime de rechercher leurs origines et accéder à leur droit à l’identité.

Cette recherche est un parcours complexe et non sans risque. Ainsi pouvoir les accompagner est aujourd’hui le grand défi à relever pour les autorités centrales et tous les acteurs de l’adoption comme en atteste la recommandation numéro 31 de la commission spéciale de juillet 2022 sur le fonctionnement pratique de la Convention de La Haye de 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale.

 

« La CS rappelle les C&R No 29 de la CS de 2010 et No 21 de la CS de 2015, soulignant l’importance de fournir aux adoptés et à leurs familles, y compris le cas échéant, à leurs familles d’origine, des services post-adoption spécialisés et des conseils appropriés dans la recherche des origines. Les États devraient promouvoir le développement de services de conseils pour l’adoption et de services post-adoption »


Afin d’offrir un accompagnement global, gratuit et de qualité aux adoptés souhaitant renouer avec leurs origines, le SSI France a lancé le 29 septembre 2021, à l’occasion d’un webinaire, le projet pilote RACINE (Recherche des origines, Accompagnement, Coopération, Identification de partenaires, Narration, Ecoute). 

AdobeStock_167056930.jpeg
MIN_Europe_et_Affaires_Etrangeres_RVB.jpg

Soutenu financièrement par la Mission de l’adoption internationale (MAI) du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (Autorité centrale compétente en matière d’adoption internationale), ce projet pilote est mis en œuvre depuis septembre 2021 (Phase 1) dans trois pays (Ethiopie, Haïti et Sri Lanka) et étendu depuis septembre 2022 (Phase 2) dans un quatrième pays (Madagascar).

Les pays de mise en œuvre du projet ont été choisis conjointement par la MAI et le SSI France en raison du nombre important d’adoptions qui y ont été réalisées et/ou du nombre important de demandes actuellement reçues par l’autorité centrale française :

 

  • L’Ethiopie (5 694 adoptions vers la France entre 1979 et 2021)

  • Haïti (7 405 adoptions vers la France entre 1979 et 2021)

  • Madagascar (4 162 adoptions vers la France entre 1979 et 2021)

  • Le Sri Lanka (1 694 adoptions vers la France entre 1979 et 2021)

AdobeStock_121770684-montage-1_edited_edited.jpg
AdobeStock_214391114.jpeg

Ce projet vise à :

  • Orienter, accompagner et soutenir dans leurs démarches les personnes adoptées et, le cas échant, leur famille biologique et leur famille adoptive.

  • Produire des fiches de synthèses visant à dresser un état des lieux des législation et pratiques d’adoption dans ces pays au cours des dernières années ainsi que de la législation actuelle en matière de recherches des origines, des obstacles éventuels et des opportunités

  • Identifier dans ces pays, en s’appuyant sur le réseau global du SSI représenté dans 130 pays, des partenaires fiables n’ayant jamais servi d’intermédiaire dans les adoptions, pouvant faire le lien avec les autorités centrales, effectuer les recherches et accompagner les adoptés localement et renforcer leurs capacités

  • Offrir un espace d’échange, d’écoute et de soutien collectif entre pairs soutenu par l’étayage clinique de professionnels à l’occasion de groupes de parole

  • Réaliser une cartographie des dispositifs de soutien post adoption en lien avec la recherche des origines disponibles en France et dans les pays d’origine (phase 2)
     

L’accompagnement individuel proposé par le SSI France dans le cadre de ce projet se fonde sur les principes d’action et la méthodologie du réseau SSI et est adapté aux demandes et besoins de chacun.   Le SSI propose notamment :
 

  • Ecoute, orientation, accompagnement et soutien avant, pendant et après la recherche

  • Accompagnement dans l’obtention des différents dossiers d’adoption et la compréhension des différentes pièces 

  • Procédures de recherches des parents biologiques (tracing)

  • Préparation à la mise en relation et médiatisation des premiers contacts

  • Médiation entre la personne adoptée et ses familles

  • Accompagnement dans le pays d’origine (par le partenaire local- en fonction des spécificités de chaque pays)
     

L’accompagnement collectif se traduit par l’organisation de groupes de parole pour les personnes adoptées d’Ethiopie, d’Haïti, de Madagascar ou du Sri Lanka vers la France. Pour être accessibles à tous, ces groupes organisés en visio-conférence. Ils sont animés par des professionnels spécialistes de l’adoption et la recherche des origines. Ils ont pour but d’offrir aux personnes adoptées un espace d’échanges, de soutien et de réflexion autour des différentes questions que soulève la recherche des origines personnelles par le biais à la fois d’un soutien entre pairs et d’un étayage clinique.

LES GROUPES DE PAROLE

Dans le cadre de son projet RACINE, le SSI France Propose des groupes de parole à destination de toutes personnes ayant été adoptées en Ethiopie, en Haïti, à Madagascar et au Sri Lanka. Ces groupes ont pour but d’offrir aux personnes adoptées un espace d’échanges, de soutien et de réflexion autour des différentes questions que soulève la recherche des origines personnelles.

Organisés sur la plateforme zoom, ils seront co-animés par le Dr. Fanny Cohen Herlem, psychiatre qualifiée en pédopsychiatrie, psychanalyste et psychiatre conseil auprès du SSI/CIR et par M. Jimmy Messineo, juriste spécialisé en droits de l’enfant et droit international privé de la famille, coordinateur du SSI France.

5 groupes thématiques sont prévus. Vous pouvez vous inscrire à l’un ou à l’ensemble de ces groupes de parole (sous réserve des places disponibles) en répondant directement à ce formulaire.

 

  • Mardi 17 janvier de 19h30 à 21h30 : « Origines et parentalités chez les personnes adoptées » 

  • Mardi 7 février de 19h30 à 21h30  : « Ma recherche, mon histoire »

  • Mardi 14 mars de 19h30 à 21h30 : « Si je savais ! Si j’avais su ! »

  • Mardi 11 avril de 19h30 à 21h30 : « Entre espoirs, faux-espoirs et désespoirs »

  • Mardi 09 mai de 19h30 à 21h30 : « De la recherche à la rencontre »

Image de Gabriel Brito
Image de Isaac Chou

Bilan de la phase 1 :

Le vendredi 24 septembre 2022, un bilan de la phase 1 a été présenté publiquement à l’occasion d’un second webinaire organisé par le SSI France auquel 86 professionnels des services adoptions des départements, des OAA et des associations de personnes adoptées étaient présents.


Principaux résultats :  

28 personnes adoptées accompagnées individuellement dont :

  • 12 adoptées en Haïti

  • 11 au Sri Lanka

  • 5 en Ethiopie

4 personnes adoptées dont les familles ont été retrouvées et des mises en relation effectuées

  • 3 personnes adoptées d’Haïti

  • 1 personne adoptée du Sri Lanka

 

14 personnes adoptées ont participé aux groupes de parole dont :

  • 8 adoptées depuis Haïti,

  • 4 depuis le Sri Lanka ;

  • 2 depuis l’Ethiopie.

Parmi ces personnes 3 étaient déjà accompagnées individuellement par le SSI et une a souhaité l’être par la suite.

 

3 fiches d’analyse des législations et pratiques ont été réalisées (Haïti, Ethiopie et Sri Lanka) ;

1 partenariat formel signé avec une association qui accompagne les adoptés en Haïti.

1 partenariat renforcé dans le cadre du projet a été mis en place avec le membre SSI au Sri Lanka

1 partenariat informel existe avec une association d’adoptés éthiopiens.

 

Perspectives pour la phase 2 :

 

Le webinaire du 24 septembre était également l’occasion de lancer la phase 2.  Dans cette phase, le SSI entend déployer le projet à Madagascar, actualiser ses fiches d’analyse, renforcer ses partenariats, accompagner plus d’adoptés individuellement et collectivement.

 

Par ailleurs, en partenariat avec la Voix des Adoptés, le SSI France réalisera une cartographie des ressources post-adoption en lien avec la recherche des origines existantes en France et dans les pays d’origine afin de pouvoir mieux accompagner les personnes adoptées.

2022028-1.png

Mirlène est adoptée d’Haïti par un couple de français à l’âge de 7 ans.

Elle se souvient avoir été récupérée par un homme à son domicile et amenée à l’orphelinat puis être adoptée un an plus tard.

 

Elle contacte le SSI France pour l’aider à retrouver sa famille biologique. Le SSI France l’aide à récupérer tous les éléments pouvant aider à comprendre son histoire et lui apporte une écoute et un soutien. Mirlène participe aussi aux groupes de paroles organisés par le SSI France lui offrant également un soutien par des pairs.

En parallèle, le SSI France mandate son partenaire en Haïti qui parvient à retrouver la mère biologique qui a cherché sa fille pendant des années. Elle explique avoir voulu confier sa fille à l’orphelinat pour qu’elle soit prise en charge et scolarisée et ne pas avoir compris les documents signés. Le SSI France  prépare Mirlène à un échange en visio-conférence avec sa mère. Le partenaire haïtien prépare la mère. Des rencontres en visio-conférence en présence du partenaire qui sert d’interprète sont organisées.

 

Mirlène est réunie avec sa mère biologique.

VOUS SOUHAITEZ VOUS LANCER DANS UNE RECHERCHE D'ORIGINE ?

ISS_GuideOrigins_FRA.png

Avant de vous lancer dans une recherche des origines, le SSI France vous invite à prendre connaissance du guide rédigé par nos collègues du SSI/CIR. 
 
Pour plus d’informations sur le projet RACINE, n'hésitez pas à nous contacter.

iss-ssi-france@droitdenfance.org

bottom of page